Histoire de la commune

Contrevoz est "un pays fort ancien ; ce village existait déjà à l'époque romaine", ainsi s'exprime l'abbé Tournier dans la relation de ses recherches aux "Camps des Portes" (voir sites ruraux). Contrevoz est mentionné dans les annales en 1141 sous l'appellation de De Contreivo.

Les graphies sucessives sont : apud Contrevo et Contrevos en 1354, ecclesia de Contrevoz en 1400, Contrevoz en 1635. L'habitat s'est, dès l'origine, dispersé dans les hameaux actuels : Boissieu : de Boyssiaco en 1359, Boyssiou en 1385, Boissieux en 1635. Montbreyzieu : Montbresieu en 1354, apud Montbreysiacum en 1385, Montbussieu en 1665 et Montbresieu au XVIIIe siècle. Préveyzieu : Préveysiou en 1385, apud Préveyssiacum en 1433, Préveysieu en 1635.

 

A l'époque féodale, Contrevoz dépend du comté de Rossillon ; "il relève du royaume et le roi n'y reconnaît aucun autre seigneur". Jusqu'en 1790, c'est une "communauté de bailliage, élection et subdélégation de Belley". L'enquête de l'intendant Bouchu (1665-1670) fait, à son habitude, état d'une grande pauvreté : pas de commerce, de péage ni d'octroi, pas de communaux, pas de revenu pour les domaines ; il n'y a ni prieuré ni abbaye. Par contre, y possèdent des rentes en fiefs, le seigneur de Carron, chartreux de Pierre-Châtel, le seigneur de Beauretour, le duc de la Bastie, le président de Migieu, le sieur de Mornieu, la dame de Bons et Flussieu.

 

La communauté compte alors "six vingts" feux (le feu comprenant en moyenne six personnes). A partir de 1789, la participation aux grands évènements nationaux, les efforts de modernisation et le dépeuplement progressif peuvent résumer brièvement l'histoire locale.

En 1814, au mois de mai, la commune doit loger et approvisionner plus de 3000 hommes et 2000 chevaux appartenant aux troupes d'invasion. Une garde nationale est créée (1830, 1848...). Victimes de guerre : cinq soldats sont tués en 1870, 38 pendant la Première Guerre mondiale et trois pendant la Deuxième.

 

En 1863, un incendie détruit une grande partie du village de Contrevoz. Ont été construits successivement : l'église, la mairie-école (dans la seconde moitié du XIXe siècle), puis les lavoirs, un nouveau cimetière, la fromagerie, la salle des fêtes. Première installation de fontaines de 1892 à 1894. L'éclairage des rues est réalisé en 1914 à Contrevoz même. De 1925 à 1929, sont effectuées l'installation de l'électricité dans les hameaux, celle d'une conduite d'eau et de nouvelles fontaines à Contrevoz, Boissieu et Préveyzieu.

Contrevoz ...images d'archives, images d'antan

Merci aux contributeurs pour leur apport de photos anciennes dans cet album.